Les joies du cyclotourisme aux Pays-Bas

Around the world 2014-2015 Gallery
  •  
  •  
  • 0
  •  
  •  
  • Après plusieurs semaines nous voici arrivés aux Pays-Bas, paradis des cyclistes: la Belgique serait le plat pays, comme dirait l’autre… Et bien la Hollande est encore plus plate, comme une planche à pain. Et pas une route sans voie cyclable parfaitement entretenue.
    Quand on est cyclotouriste, ou rollertouriste (on va déposer le terme pour se faire un max de pépètes ou des brouzoufs), il en est de ces petites choses de la vie qui nous remplissent le coeur de joie… ou presque!
  • Faire sa lessive dans des lavabos avec des savons qui sentent bon.
    Nos savons ont tous été fabriqués par les ateliers Trotula, fabrication artisanale avec de l’amour et des bicyclettes (http://www.alittlemarket.com/boutique/atelier_trotula-981757.html)
  • Avoir un bronzage pas tout à fait uniforme: le bronzage dit “du cyclotouriste”. Le nom fait rêver, le résultat encore plus (voir les photos qui suivent)
  • Se la jouer Robinson Crusoë et aller chercher du bois pour faire à manger. Mais avec un briquet pour allumer tout de même, on est pas des sauvages.
  • Oublier la question quotidienne: mais qu’est ce que je vais bien pouvoir me mettre aujourd’hui?
    Rivaliser d’astuces en mettant ses culottes un jour à l’endroit, le lendemain à l’envers, changer de chaussettes seulement tous les 2 jours. On s’est fait retirer l’odorat avant de partir de toute façon.
  • Après plusieurs jours de dur labeur dans le nord de la France, on en arrive à la conclusion pertinente qui suit: Ca valait le coup de se faire chier. Paysages magnifiques, villages paisibles, gens adorables (nous avons passé deux jours dans la maison du bon Dieu -et on est même pas croyants-)… les kilomètres le long des dunes… bref c’est plutôt sympa. Il parait que le Danemark est encore mieux pour les cyclistes… On attend de voir car la barre est haute. Et en plus il fait beau, touchons du bois pour que ça dure.

 
Bruges – Vlissingen 53 km (dont 6 en bateau)


 

Vlissingen – Burgh 49 km


 

16 thoughts on “Les joies du cyclotourisme aux Pays-Bas

  1. Ah! Là c’est un vrai reportage. Bravo pour les 500 Km. Je vous souhaite un aussi beau temps pour tout votre parcours du nord pour pouvoir affiner votre bronzage cyclotouriste qui est déjà très beau. Vous pouvez être plus explicite dans les légendes de vos photos. “Sur le route” c’est bien, mais pas top et en plus nous nous en doutons un peu.
    Bon courage pour la suite et au fait qu’Est-ce que c’est cette maison du bon Dieu. Vous allez trainer dans des coins bizarres!

  2. Dans le moulin de Vlissingen, ils vendent toujours de la farine Bio produite sur place ? (de mémoire )
    même plat pays, mais grosse différence dans l’habitat (cf. petit coin au bord de l’eau) entre la Belgique et la Hollande …
    A mon avis le passage de la frontière Hollande Allemande va vous emmener dans un univers encore différent! C’est la magis de la radnonnée, onprend le temps de voir (merci pour les photos)…. Les allemands de là haut sont appelés les Ost-Friesen et sont sujets à toutes les blagues en Allemagne : je pense que vous aller aussi rencontrer des gens atypiques ????

  3. Terrible ! ça fait envie ! Il va falloir qu’on y pense !
    Super reportage, merci de nous faire partager cela.
    Pour Driss : très chouette ton canard, on en voudrait bien un comme cela ! Et très chouette le moulin, il est tout de même plus beau que le moulin riquiqui de notre jardin !
    Bises à tous.

  4. Comptes-rendus formidables, très belles photos.
    DRISS semble toujours aussi heureux de tout ce qu’il découvre. Continuez en bonne forme …et sous le soleil. Beaux souvenirs pour vous et soirées très agréables pour moi.
    Pour Marianne, le revêtement ne parait pas toujours au top… Gros bisous.

  5. Vous arrivez quand ?!?! Impatient dd vivre un bout de l aventure avec vous. Ca a l air trop classe ! ( je ne parle pas des photos, mais vos histoires de chaussettes et culottes ! )

  6. Enfin bon, les chaussettes et les culottes, c’est quand ce qui donne le moins envie. Même si ça peut être reposant d’oublier ces menus détails.
    En tout cas, vos aventures font rêver, on les partage avec plaisir.
    Grosses bises à tous les 4.

  7. On est bien malheureux en France avec la moitié de nos pistes cyclables à Paris et l’autre en Vendée !
    Vous rayonnez et ça fait bien plaisir 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *